Archives de catégorie : salle du Théâtre de Poche

le Grand Week-end de nos amis du Théâtre de Poche



Grâce aux étroites relations qu’entretient avec les institutions culturelles de la Dordogne, l’association France-Québec (section Périgord-Québec que nous recommandons à tous ceux qui aiment la Belle Province), Thiviers va recevoir Gaëtan Leclerc pour deux récitals vendredi soir et dimanche en matinée.
Naturellement très musicien (sa mère est professeur de piano), Gaëtan sait manier la guitare et tenir la scène ; si, heureusement, sa voix n’est pas l’exacte réplique de celle si célèbre de son oncle Félix (1914-1988) elle convient bien, avec sa pointe d’accent québécois, à ses textes populaires et poétiques. Pour le Xe anniversaire, Gaëtan Leclerc s’est laissé convaincre et s’est lancé. Depuis, il aime à nous parler du grand Félix. Et, passant le temps, à faire revivre merveilleusement toutes les chansons de son oncle dans une pure et respectueuse authenticité à commencer par celles qui, de « Moi mes Souliers » au « P’tit Bonheur », ont fait lors des récitals de 1950 à Paris, une vedette de la chanson française d’une personnalité déjà très appréciée au Québec pour la radio, le théâtre et la télévision, et bien sûr la poésie.
Et ce même week-end, déjà applaudi à Thiviers dans un remarquable « la Loge de Cyrano » miroir de l’œuvre de Rostand, puis dans les textes inattendus et caustiques de « Comédies en Feydeau majeur », l’acteur Patrick Guichard assurera l’alternance le samedi 7 avril, incarnant un Jérôme Bouvier pourchassé par les fantômes des stars les plus illustres du théâtre et du cinéma français, de Sarah Bernhardt elle-même à Romy Schneider, dans un vertigineux « seul-en-scène » aux voix multiples préparé par son éternel complice Frank Bertrand.

Et tout cela se passe au Théâtre de Poche !

Gaëtan Leclerc chante …Félix !
vendredi 6 à 20 h 30 et dimanche 8 à 15 h 30
tarif unique 12 EUR
l’Homme aux actrices
samedi 7 à 20 h 30
entrée 12 EUR (adhérents du Théâtre de Poche 10 EUR)
un seul numéro pour les réservations : 06 41 90 66 18
le Théâtre de Poche est à l’ancien espace Virmouneix
impasse de Tombouctou, 34-36 rue du Général Lamy – Thiviers.

Les Leclerc : de Félix à Gaëtan


Le Théâtre de Poche reçoit les 6 et 8 avril Gaêtan Leclerc, neveu de Félix Leclerc dont il reprend et défend le répertoire.

Félix Leclerc est aussi célèbre au Québec qu’en France. Voici la présentation qu’en fait Jean Royer dans son Anthologie de la Poésie Québecoise Contemporaine (édition 1996). et que tous les périgourdins apprécieront :

Félix Le clerc, né à la Tuque en 1914
Premier troubadour de la chanson de langue française contemporaine, il est aussi le dernier poète de la vie rurale.
Il s’était fait connaître au Québec par ses textes radiophoniques et son théâtre avant d’être consacré vedette de la chanson en France en 1950.
Son recueil de poèmes Andante (1944) tout comme la suite de son œuvre réunit un ensemble de contes et de fables où les saisons de l’homme s’accordent à celles de la nature.
Non seulement ses livres, mais aussi ses chansons ont fait de lui le poète le plus populaire du Québec.
Ses premières œuvres dont Pieds nus dans l’aube (1946), parues chez Fides à Paris et à Montréal sont constamment rééditées. Notons ses plus récents titres parus aux Éditions de l’Arc Le Petit Livre bleu de Félix ou le petit calepin du même flâneur (1978) et Rêves à vendre (1984).

à consulter :
Luc Bérimont, Félix Leclerc Paris Seghers 1964 – collection Poètes d’aujourd’hui

et pour ceux qui ont accès à une bibliothèque québecoise :
Jean Royer, Pays intimes, entretiens (1966-1976) Montréal Leméac éditeur, 1976

Félix Leclerc est décédé à Saint Pierre de l’Île d’Orléans en 1988
En hommage les récompenses de la chanson québécoise s’appellent désormais les Prix Félix.

sa notice Wikipédia (très détaillée)

Le chanteur Gaëtan Leclerc, à la ville neveu de Félix, a été invité par les organisateurs à l’hommage rendu en 1990 , Xe anniversaire du décès de son oncle. Il a alors interprété une sélection de chansons qui peu à peu est devenue le tour de chant plein d’authenticité que le Théâtre de poche nous permettra d’apprécier.

Croissance, croissance…

La conférence du 7 novembre sur le mythe de la croissance et ses limites a attiré un public sérieux (avec en particulier, la participation d’élus des communes voisines de Thiviers) qui a pratiquement rempli le Théâtre de Poche. Nous le remercions pour son accueil gracieux.
Devant l’intérêt rencontré et « à la demande générale », il y aura un prolongement.
Ce sera en janvier au cinéma Le Clair autour d’un film documentaire préparation en cours

Croissance : mythe …et limites

Mardi 7 novembre, 20 heures 30
Thiviers, salle du Théâtre de Poche

à l’ancien espace Virmouneix, impasse de Tombouctou, 34-36 rue du Général Lamy
06 41 90 66 18

entrée libre – conférence-débat gratuite

Croissance !

L’invocation du mot est omniprésente dans le discours politique et économique.
La croissance peut être plus forte qu’annoncé, ou bien n’a pas été celle qu’on espérait – et pourtant on en attendait beaucoup.

François Bouchet nous propose de partager une réflexion sur le contenu du concept de croissance économique, quelles sont la nature et la manifestation des phénomènes ainsi appréhendés, quels en sont les mesures et les effets sur nos sociétés et notre environnement, quelles sont dès lors les perspectives à long terme pour notre avenir ?

  • François Bouchet, expert en développement durable, est diplômé de l’institut Eco-Conseil de l’INSAI de Strasbourg.
    Il réside à Saint Jory de Chalais