la règle Cras

La règle Cras est une règle transparente à double rapporteur utilisée depuis 1917 pour tracer des routes et des relèvements sur une carte de navigation (maritime ou aérienne) et y porter des points.

Cette règle, essentiellement utilisée en France, s’avère d’un emploi pratique et rapide. Elle est utilisée à bord des bateaux de plaisance, des navires marchands et des bâtiments de guerre, ainsi que dans l’aéronautique.

Elle tient son nom de son inventeur le contre-amiral Jean Cras (1879-1932) alors professeur à l’école navale. Outre une belle carrière d’officier de marine – il commanda le cuirassé Provence et devint à la suite major général du port de Brest – il fut un remarquable interprète , n’embarquant jamais sans un piano.

Auteur et compositeur, il écrivit de nombreuses pièces, dont un opéra inspiré par Albert Samain et des poèmes symphoniques

Ainsi que trois trios à cordes (1899, 1907,1927) toujours au répertoire

Souvenir sans ombre

SANS OMBRE
sonnet

Mais qui donc aurait pu rêver meilleur endroit
Pour vous faire partager, et aimer, notre choix :
Le « Trio sans ombre », certes, mais non sans renom,
Dans ce beau cinéma, dont Le Clair est le nom.

Nous l’accueillons ce soir, pour notre grand plaisir
Et nous allons ensemble, bientôt, tous découvrir
Dans cette sombre salle, propice à tant de toiles
« Cette obscure clarté qui tombe des étoiles ».

Si ce lieu tient son nom d’un fameux général,
Le trio d’aujourd’hui a choisi pour le sien,
Richard Strauss orchestrant Hugo von Hofmannsthal.

Au programme ce soir, les quatre musiciens
Beethoven et Schubert, et Bach et Dohnanyi,
Sauront, nous l’espérons, charmer tous vos esprits.

Richard Mailfert – 7 novembre 2021

Die Frau ohne Schatten est l’un des opéras de Richard Strauss dont Hugo von Hofmannsthal a écrit le livret.
Longtemps ignoré, l’ouvrage tiré de la pénombre, a fait l’objet de brillantes mises en scène à l’époque post-moderne dont une récente à l’opéra Bastille